L' église Saint-Pierre de Thaon

La vieille église de Thaon, dédiée à Saint Pierre, fut édifiée aux XIe et XIIe siècles, au creux de la vallée de la Mue, un peu à l'écart de l'ancien hameau de la Vallée. Ce hameau formait alors, avec ceux de Thaon (Than), de Barbières et de Bombanville, la paroisse médiévale. La seigneurie de Thaon dépendait de la puissante baronnie de Creully dont l'ancêtre fondateur s'appelait Hamon-le-Dentu. Les barons de Creully contrôlaient au XIIe siècle tout le Bessin, de l'Orne à la Vire. L'église Saint-Pierre était sous le double patronage du Chapitre de la cathédrale de Bayeux et de l'abbaye de Savigny, dans la Manche, qui possédaient d'importants domaines à Thaon. La puissance des barons de Creully et la notoriété de ces deux patronages expliquent sans doute la qualité architecturale de la Vieille église.

Vue generale de l'eglise Saint-Pierre de Thaon dans la vallee
Vue générale de l'église Saint-Pierre, dans la vallée de la Mue (© BC).

L' église actuelle se compose d'un choeur, d'une tour centrale et d'une nef qui possédait à l'origine des bas-côtés : le choeur à chevet plat, légèrement décalé vers le sud par rapport à l'axe du clocher, et la nef furent édifiés au début du XIIe siècle après que l'on eut abattu (pour des raisons inconnues) le premier sanctuaire. La nef, avec ses cinq travées, possédait à l'origine des bas-côtés dont on a pu reconstituer le tracé lors des fouilles de 1998.

Vue depuis le chevet de l'eglise Saint-Pierre de Thaon      Le clocher de l'eglise Saint-Pierre de Thaon
Chevet et clocher de l'église Saint-Pierre (© AVET).

La partie la plus ancienne de l'édifice est constituée par le clocher reposant sur quatre piles puissantes datées des années 1050-1070. Les étages supérieurs furent édifiés peu après, vers 1080-1090. Ce clocher est le seul vestige d'une première église romane, plus étroite, construite à la même époque, comme l'ont révélé les premiers sondages archéologiques.

La vieille église de Thaon a conservé son aspect roman avec ses modillons, son décor en damier (au sud et à l'ouest) et ses chapiteaux dont les sculptures rappellent celles des grands chantiers de Bayeux et de la Trinité de Caen. A l'évidence, l'église de Thaon a bénéficié des artistes qui travaillaient dans ces grands chantiers voisins.

Mur gouttereau sud et modillons de l'eglise Saint-Pierre de Thaon
Galerie de modillons, sur la façade sud de l'église (© AVET).

Au XIIIe siècle, on ouvrit de larges baies ogivales sur le côté sud pour apporter davantage de lumière dans le choeur. Au XVIIIe siècle (peu avant 1729 selon les archives de la paroisse), on abattit les bas-côtés et on mura entièrement les grandes arcades de la nef. A la fin du XVIIIe siècle, pour combattre l'humidité de cette zone devenue plus marécageuse, on releva le niveau du sol de l'église et du cimetière de quelque 80 cm.

Vue generale de l'eglise Saint-Pierre de Thaon      Vue par l'ouest de l'eglise Saint-Pierre de Thaon

Une restauration effectuée entre 1896 et 1902 dégagea les chapiteaux pris dans la maçonnerie, remit en état la charpente du XVe siècle ainsi que la toiture. L'édifice, classé monument historique dès 1840, fut peu après désaffecté lorsque le culte fut transféré vers la nouvelle église. De 1994 à 1999, la Vieille église a fait l'objet d'une importante restauration sous la direction de l'architecte en chef des Monuments historiques Bruno Decaris : le clocher, menacé de ruine, a été entièrement restauré ainsi que la charpente et les toitures du choeur et de la nef.

Traductions

Galerie photos

Pour visiter l'église

Tous les dimanches de juillet et août, des visites sont assurées par les bénévoles de l'AVET, entre 15h00 et 18h30, et toute l'année sur demande.

Durant les Journées du Patrimoine, des visites libres ou guidées sont également proposées.